Un prix honorifique pour Mme France Houle, directrice de la Fête Africaine d’Inverness

DANS LA CATÉGORIE PRIX HONORIFIQUE
France Houle Directrice de la Fête Africaine d`Inverness

Nous ne sommes pas encore libre, nous avons atteint la liberté d’être libre disait Nelson Mandela. France Houle a vécue avec cette phrase en tête.


Native de la région de Bois-Francs, elle est initiée dès son plus jeune âge à la musique, à la forêt et à certains usages de la culture amérindienne par des membres de sa famille. Curieuse de tout, elle fait des études à l’École Normale de Musique à Westmount et en psychoéducation. Elle travaille en suite quelques années à Laval avec des adolescentes en difficulté. Ouverte depuis toujours à la culture des autres, elle quitte le Québec avec le strict minimum afin de découvrir le monde. Elle apprend beaucoup des gens qu’elle rencontre sur sa route.
Au cours de ses voyages (Québec, Canada, États-Unis, Amérique Centrale, Europe, Afrique) elle tirera des leçons de vie incroyables. Revenue à Montréal, elle est happée par l’art social. Elle travaille un temps sur des projets d’installation artistique . À la suite de ces expériences, elle devient très vite organisatrice d’activités culturelles.

L’une des tâches qu’elle a affectionné le plus fut d’être coordonnatrice du Fonds canadien d’Initiatives Locales. Elle fut aussi chargée des relations de presse et des missions d’inauguration pour l’Ambassade du Canada en Guinée-Conakry, en Afrique de l’ouest. Elle a contribué à la mise en place de projets destinés aux plus démunis, dont plusieurs pour des associations de femmes (Construction d’unités de décorticage, de puits, de centre de santé et d’écoles; sensibilisation ex. le dépôt des couteaux…non à l’excision, projet d’agriculture etc…)
De retour au pays, elle fait l’acquisition d’une maison patrimoniale dans un petit village,Inverness, situé dans le centre du Québec, plus précisément dans la région de l’Érable.
France et son conjoint Roch Richard partent alors quelques années en coopération avec le Centre d’études et de coopération internationale CECI en Guinée.
C’est la somme de ses expériences de vie en Afrique qui lui inspirera d’initier La fête africaine à Inverness dans le but de faire connaître aux gens en région la merveilleuse culture africaine avec ses couleurs, sa musique, sa résilience et sa joie de vivre.